Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Chrétiens de Marcq-en-Baroeul
Menu

LE NOUVEAU "NOTRE PERE "

Le 3 décembre 2017, premier dimanche de l’Avent, une nouvelle traduction du Notre-Père entrera en vigueur dans toute forme de liturgie.

Dites « Notre Père … »

« Quand vous priez …., dites : ‘Notre Père …’ », répond Jésus (Mt 6, 7.8). Le Notre Père est évangélique, sorti tout droit du cœur et de la bouche de Jésus qui dialogue avec ses premiers amis. Deux mille ans plus tard, en français ou en latin, en chinois ou en l’une des innombrables langues humaines, des enfants, des hommes et des femmes, des vieillards redisent ces mots prononcés par Jésus lui-même, dans sa langue.

« Ne nous soumets pas à la tentation » devient « ne nous laisse pas entrer en tentation ».

La nouvelle traduction, « Ne nous laisse pas entrer en tentation », écarte l’idée que Dieu lui - même pourrait nous soumettre à la tentation. Le verbe « entrer » reprend l’ idée ou l’image du terme grec d’un mouvement.

Si le Seigneur, lorsque l’heure fut venue de l’affrontement décisif avec le prince de ce monde, a lui - même prié au jardin de Gethsémani : « Père, s’il est possible que cette coupe passe loin de moi », à plus forte raison le disciple qui n’est pas plus grand que le maître demande pour lui - même et pour ses frères en humanité : « Ne nous laisse pas entrer en tentation ».

Consulter le dossier de presse

élaboré par la Conférence des Evêques

Pour en savoir plus

Consulter le site de l'Eglise Catholique de France